Clic la Rue

Vous consultez les archives 1997- 2012 du Fourneau.
Pour consulter le site actuel, c'est par ici :

www.lefourneau.com

Morlaix Communauté reste signataire de la convention pluriannuelle d’objectifs du Fourneau

24 novembre 2010 - Actus

Une réunion technique s’est tenue à Morlaix Communauté ce mercredi 24/11 en présence de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, la Région Bretagne, le Conseil général du Finistère, Morlaix Communauté et le Centre National des Arts de la Rue Le Fourneau.

Morlaix Communauté a réaffirmé son intérêt et son engagement pour les Arts de la Rue et la présence d’artistes dans les communes. Dans un contexte budgétaire difficile, Morlaix Communauté a annoncé une diminution de sa participation d’un montant de 10 000€ pour 2011.

Le Président de Morlaix Communauté Yvon Hervé et le Vice-Président du Fourneau Yannick Besnier rencontreront prochainement le Maire de Morlaix Agnès Le Brun pour mesurer son intérêt et sa volonté d’accueillir le Festival international de Théâtre de Rue dans la Ville centre.

Les partenaires ont convenu de réécrire ensemble le projet Théâtre de Rue en Pays de Morlaix en concertation avec les élus du territoire.

En conclusion, Morlaix Communauté reste signataire de la convention pluriannuelle d’objectifs du Fourneau avec les autres partenaires.

8 commentaires

  • 25 novembre 2010 08:48, par auteur QUEMENEUR

    Vu la notoriété du festival et les retombées économiques qu’il doit y avoir pour la ville de Morlaix, il serait assez logique et limpide que ce soit elle qui augmente sa participation de 10000 euros, n’est-il pas ?

  • 25 novembre 2010 17:41, par auteur AMP

    La discussion a certainement tourné autour de chiffres, un bilan financier. C’est possible de les connaître ? Manque cette information pour comprendre...

    >> Note du Modérateur : "Vous pouvez prendre connaissance du montage financier du Projet Théatre de rue en Pays de Morlaix, en cliquant par ici"

  • 25 novembre 2010 20:40, par auteur Eve

    Les crises servent aussi à penser, voire à réinventer ... Puisse la réflexion être à la hauteur de l’enjeu !

  • 25 novembre 2010 23:30, par auteur panier perçé

    > Note du Modérateur : Ce message répond à celui émis le 25 novembre à 08:48 par QUEMENEUR

    Sachant que les retombées économiques, à savoir la taxe professionnelle, tombent directement dans l’escarcelle de Morlaix communauté, il faut être singulièrement ignorant pour écrire de telles inepties. D’autant que les contribuables morlaisiens, dont le profil social est particulièrement dégradé, sont ceux qui supportent les taux d’imposition locale les plus élevés du secteur pour financer les charges dites de centralité.

  • 26 novembre 2010 10:30, par auteur QUEMENEUR

    La taxe professionnelle peut-être mais les commerces qui tournent à plein régime pendant le FAR, ce ne sont pas des retombées économiques ? et en terme d’image ?
    Doit-on vous rappeler la considérable baisse de subvention de la ville qui heureusement a été compensée par Morlaix Communauté entre autres ? Au-delà de l’argent, il s’agit de choix, de soutien à un festival qui plait beaucoup aux contribuables morlaisiens vu leur présence sur le festival...

  • 26 novembre 2010 14:27, par auteur BAS DE LAINE

    Bas de laine répond à Panier Percé

    Quand on est autant attaché aux impôts et à la part financière que prend chaque citoyen Morlaisien dans la vie de sa cité c’est très honorable. Mais comment comprendre que la Municipalité de Morlaix laisse partir les 172.000€ qui finançaient en partie le fonctionnement du théâtre, 172.000€ apportés par le Ministère de la Culture, le Conseil Régional de Bretagne, et le Conseil général du Finistère,... Il fallait au contraire persister dans la politique du bas de laine et non dans celle du panier percé... Ces 172.000€ devraient-ils être portés par les citoyens Morlaisiens ? A moins que vous ayez l’utopie de penser que Morlaix Communauté puisse compenser à nouveau cette perte sans doute durable ! En serait-il de même pour le FAR ?

    Bas de Laine

  • 28 novembre 2010 23:26, par auteur Panier perçé

    De l’art de tout mélanger...
    1) Concernant les sommes versées par Morlaix communauté, il s’agit aussi d’argent versé par Morlaix, puisqu’elle fait partie et représente, pour ceux qui font semblant de l’ignorer, un quart de Morlaix-communauté en termes de population. De plus, le trésor de guerre qui fait la richesse de la communauté, c’est la TP de Giannoni Sermeta et surtout Brit’Air, autrefois percues par Morlaix.
    é) Concernant les subventions au théâtre, il s’agit là encore de choix politiques - parfois strictement partisans - du département, de la région, de l’Etat, qui eux aussi sont amenés à faire des coupes drastiques dans leurs budgets. Et l’argent en question, je suppose qu’il venait de Mars ? Et non, il vient aussi de la poche des contribuables finistériens, bretons, français, et donc morlaisiens, sauf erreur de ma part...

  • 7 décembre 2010 17:15, par auteur QUEMENEUR

    Mais qui vous dit que les contribuables n’ont pas envie de voir l’argent sorti de leur poche utilisé un peu plus pour la culture ? 1 euro par habitant morlaisien pour un festival avec un tel rayonnement comme le FAR, c’est vraiment pas la panacée...C’est pour ça que j’interpellais Morlaix sur la baisse encore de 10000 euros de subvention, car la contribution de cette ville au FAR est quand même très faible.
    Et encore une fois ne parlons pas que d’argent mais de choix, d’envies, de priorités...citons des villes comme Nantes, Rennes qui ont mis la culture très en avant dans leur choix : ce sont des villes toujours citées en exemple pour leur dynamisme, leur qualité de vie et je crois que tout le monde en profite de cet élan ?
    Quand au théâtre, on a vraiment de quoi s’inquiéter d’y voir une programmation de qualité après avoir lu l’article de presse très partisan annonçant la nouvelle couleur : à boire et à manger pour tout le monde, du public de 7 à 77 ans absolument enchanté...mais pas une seule ligne sur l’artistique, la compagnie, le metteur en scène...étonnant non ?