Contactez-nous
Au fil des rendez-vous publics Brest

Le Fourneau,
un lieu culturel Brest


L'île aux méduses
"Mada; debout..."
Les bonjours nautiques
Les Echos
du Bardelarue
La vidéo

Le journal de Brest 2004 au Fourneau

Samedi 10 juillet 2004, réveil en fanfare (coup de canon oblige) Brest 2004 ouvre ses portes. Le Fourneau fait de même en rythme avec le doux crachotement de la cafetière. [La Vidéo]

On passe un dernier coup de balai, on installe les tables tandis que déjà les spectateurs affluent en nombre dans la Grande Halle pour voir Mada de Paul Bloas. A l'entrée, le peintre accueille chaque personne avant de présenter son film.11h11 tapantes, la projection commence. Les premiers accords de Noir Désir font vibrer les murs (la qualité de la sonorisation de Cabasse n'est plus à démontrer). On bascule dans un autre monde, sensuel et déroutant, afin de suivre le regard sans concession pour l'Occident d'un homme amoureux de cette terre aride qu'est Madagascar. La lumière se rallume, les questions fusent, les discussions se prolongent dehors. _les_photos_

Dés 14 H, il est possible d'accoster sur l'île aux méduses pour se laisser bercer par leurs chants. Les corps dérivent dans la pénombre, l'oeil rivé sur les pièces de l'exposition brut de Pinsé ou sur les photos du Fourneau qui résument 10 ans d'Arts de la rue. _les_photos_

Au-dessus des têtes Les Méduses de la compagnie Fredandco flottent dans l'espace et distillent par leurs lumières chatoyantes une atmosphère onirique. Assis autour des tables on ne parle plus, on chuchote. _les_photos_

De l'autre coté des portes les allées fourmillent d'une foule insolite et cosmopolite qui bien souvent trouve ses aises au Bardelarue. _les_photos_

A chaque heure son ambiance. Dans les locaux du PAPI (Point d'Accès Public Internet), elle est plutôt studieuse. Les animateurs des ECM (Espace Culture Multimédia) nationaux et ceux des cybercommunes du pays de Brest planchent dans la bonne humeur sur la création des Bonjours Nautiques. _les_photos_

Depuis le début de la manifestation la fréquentation du Fourneau est plutôt familiale les après-midi, l'affluence est régulière sans être disproportionnée par rapport au lieu et ce quelle que soit l'heure. A mesure que la nuit approche, la fièvre monte crescendo pour atteindre un bon 50° sur la piste de danse vers 26H07. _les_photos_

La faute au DJ's et quand on leur coupe l'électricité, c'est le groupe Tapage Brass Band qui déboule avec contrebasse et clarinette pour un concert imprévu comme ce fut le cas lundi soir.
_les_photos_

Pour les visiteurs qui ne connaissent pas l'endroit, le Fourneau devient vite une adresse à retenir. Demain il ne serait pas étonnant qu'ils fassent partie des habitués.
Photos des coulisses...