Accueil du site > Pandore, la tournée magnifique

Pandore, la tournée magnifique

Dernier ajout : 27 août 2007.

Ecrite au jour le jour, après chaque représentation de la famille Magnifique, cette chronique est comme une photographie d’humeur qui n’a d’autre ambition que de garder une image de nos tournées. De saison en saison, notre journal de voyage s’est ainsi enrichi de plus de 650 chroniques.

Articles de cette rubrique

  • AIRAN

    9 octobre 2006, par Jean-Baptiste Magnifique

    Bien sûr, il y a les amis, les enfants des amis et les chiens des amis. Il y a la bienveillance d’un dimanche en famille et d’un pique-nique improvisé et le soleil est de la partie pour ce rendez-vous attendu avec la fermeture des boites. Tous les souvenirs affluent dans le désordre des émotions. “Ca fait combien d’années déjà ?” Tous ces visages d’adolescents où l’on saisit encore le fantôme des rires édentés des spectateurs du premier rang et ces rides qui font leur chemin dans la sagesse des vieux (...)

  • MORTAGNE AU PERCHE

    8 octobre 2006, par Jean-Baptiste Magnifique

    De retour à la case Mortagne où tout a commencé il y a déjà six mois. Le vert tendre du printemps a cédé sa griserie aux rouilles calcinées de l’automne et le camion a mûri, déchiré d’éraflures, bosselé d’expérience : la route ne pardonne pas. Un grand soleil d’arrière saison s’efforce de réveiller le marché engourdi par la fraîcheur du petit matin. Il est encore très bas derrière les collines du Perche et le public tarde à s’installer sur les quelques chaises éclairées. Mais l’énergie est là dans ses costumes (...)

  • BAYEUX

    17 septembre 2006, par Jean-Baptiste Magnifique

    A Bayeux, le Patrimoine, ce n’est pas ça qui manque ! De la célèbre broderie de Mathilde aux trésors de l’Evêché, partout de belles et durables pierres, témoins d’une prospérité chichement préservée dans le cocon des vieilles demeures. En ces journées du Patrimoine, la présence des saltimbanques sur le parvis de la cathédrale relève tout autant d’une ancienne tradition que d’une souriante provocation qui n’est pas forcément du goût des plus intégristes, adeptes d’une religion de l’immobilité en accord avec la (...)

  • BARNEVILLE - CARTERET

    14 septembre 2006, par Jean-Baptiste Magnifique

    Sur la route de la mer, entre plage et village, les voitures passent sans ralentir malgré les barrières métalliques et l’appel tapageur de longues bannières de toile cirée. Désolant, le crachin a raison de la fête et les tables de pique-nique se désespèrent sans convive. Jetées dans un panier, les poupées africaines se désolent en silence. Oeuvre des enfants du Burkina, artisanat des circonstances et de la débrouillardise, elles sont toutes différentes, en même temps toutes semblables, peu équipées pour (...)

  • PORT EN BESSIN

    28 août 2006, par Jean-Baptiste Magnifique

    Le petit chien blanc aboie. Du haut de son balcon, il manifeste sa rage de voir cet énorme camion rouge installer son théâtre au pied de sa résidence, juste devant la Halle à Marée. Autour du camion rouge, le marché s’organise. Au Tout à un Euro, dans des cartons posés par terre, tout un arsenal dérisoire d’objets fabriqués en Asie propose ses laideurs aux chalands : miroirs de poche, trousses à paillettes, pantoufles en patchwork, poupées Big Jim articulées... Rien que des bonnes affaires ! Le petit (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...