Pôle de Fabrication

Un projet artistique triennal élaboré autour de
l'accompagnement des compagnies, l'organisation de résidences
et l'ouverture de chantiers spécifiques

 

L'exigence artistique est fondamentale. Le Fourneau de Brest et de l'Ouest accompagne et suscite des oeuvres originales "de rue" (le mot "rue" étant employé au sens d'état d'esprit).

La notion de compagnie est fondamentale dans le développement des Arts de la rue. C'est la pièce maîtresse de l'édifice, c'est en son sein que le projet de création voit le jour, c'est elle qui recherche les moyens de ses réalisations.
En 93, les Lieux de Fabrication et de Résidence sont apparus comme une revendication pour les artistes. Ces lieux ont vu le jour en marge des festivals (Chalon sur Saône, St Gaudens, Sotteville les Rouen), au sein des compagnies (Ilotopie, Oposito) ou près des structures (Cognac, Lille)

Les 3 années de fonctionnement du Vieux Fourneau (Cf. Annexe "Bilan d'un lieu de fabrique" de 95 à 97) nous ont permis d'accumuler les expériences. De même, le travail commun avec la compagnie Oposito (Cf. Annexe "Complicité") nous permet depuis 10 ans de vivre au quotidien les conditions de production sous l'angle des compagnies.

 

1 - L'accompagnement des compagnies

des compétences en terme d'administration des compagnies : l'étude sur l'économie des arts de la rue rendue publique récemment par le Département des Etudes et de la Prospective du Ministère de la Culture, a mis en évidence la fragilité des jeunes compagnies (précarité, charges fixes réduites au maximum).
Fort de son expérience, l'équipe du Fourneau de Brest et de l'Ouest est en mesure d'aider les compagnies dans leur structuration administrative.

des compétences en terme de production de spectacle : la précarité économique impose des modes spécifiques de production.
Acheteur de spectacles pour les festivals d'été, soucieux du suivi de production des créations accueillies en résidence, l'équipe du Fourneau de Brest et de l'Ouest est en capacité de conseiller les équipes créatrices.

des compétences en terme de positionnement : les compagnies qui souhaitent développer une démarche de création et d'exigence n'ont pas de moyens de communication.
Le Fourneau de Brest et de l'Ouest est en mesure d'aider les démarches vers le réseau professionnel, les institutions et le grand public (exemple: rédaction d'un dossier de présentation d'un projet, création d'un site Internet,...).

en terme artistique : Le Fourneau de Brest et de l'Ouest peut mettre les compagnies en rapport avec des compétences artistiques (exemple: recherche de "metteur en rue" d'un ensemble musical piéton).

 

2 - L'organisation de résidences (Lieux de Fabrication)

En 93, le Ministère de la Culture et les compagnies ont préconisé la création de Lieux de Fabrication et de Résidence pour les arts de la rue.
Le Fourneau du Port de Brest est l'un des 7 lieux à ce jour labellisé avec Aurillac, Chalon sur Saône, Sotteville les Rouen, St Gaudens et Noisy le Sec.

Le magasin (1000 m2)

Le Fourneau n'a pas bénéficié à ce jour d'un investissement lourd de l'Etat. La Collectivité Brestoise entend investir en 2001 dans le Fourneau III (toujours sur le Port, construction neuve ou rénovation du lieu actuel).

Pour le moment, accueillir une compagnie en résidence, c'est :
offrir un lieu : à Brest, sur le Port de Commerce, le Fourneau II (dit Fourneau Provisoire avec ses 1000 m2), à Morlaix (formes plus légères) ou ailleurs.
offrir du public, en organisant les premières répétitions publiques, les premières confrontations.
prendre en charge une partie des frais de résidence, suivant la nature, la dimension et la durée du séjour (aide variable évaluée de 10000 à 50000F).
pré-acheter 1, 2 ou 3 représentations, toujours en fonction de la nature du projet artistique.

Au terme du projet "99, 2000 et 2001" :
ce sera pour les Lieux de Fabrication, atteindre la dimension de co-productions.

 

3 - L'ouverture de "chantiers spécifiques"...

Cette ouverture fixe les orientations essentielles du projet artistique spécifique du Fourneau. Par "chantier spécifique" on entend l'exploration de problématiques avec des compagnies (exemple : en novembre et décembre 98 avec la compagnie "26000 couverts", dossier 26998 : culture du malentendu, résistance et célébration).

Le chantier intitulé "Grains de Folie Transmillénaire" s'inscrit dans cette même démarche avec cette fois une dimension internationale affirmée.

 

...Pour les 3 années à venir, 3 priorités sont annoncées :

"Rêve à la dimension d'une ville" : c'est la poursuite de l'aventure Transhumance à travers ces nouvelles étapes à bâtir comme "La Parade du Siècle qui s'annonce". Les compagnies visées ont pour nom : Oposito, Générik Vapeur, Off, Transe Express,...

"Théâtre et quotidien" : c'est la quête d'un jeu théâtral qui traduit la réalité (degrés d'humour non encore "tous répertoriés"). Les compagnies visantes ont pour nom : 26000 couverts, Artus,...

"Défrichage de nouvelles formes artistiques" : c'est la culture de pluridisciplinarité, attentive à toutes les nouvelles formes d'expression. Les compagnies visées ont pour nom Artonic, La Litote.
Les danses urbaines adaptées à la rue s'inscrivent de même dans cette démarche (exemple : la Z'maine des Cultures Urbaines en février de chaque année)

 

Ben, c'est le début !
Retour Sommaire
Axe 2